Notre histoire

Un peu d’histoire

1ère afiiche de l'ANPSA. Le fond est vert foncé. Il y a la fenêtre ouverte sur le ciel ensoleillé. Le nom ANPSA et son développé apparaissent en bas de l'affiche ainsi que l'adresse du siège.

1ère affiche de l’ANPSA reprenant le dessin qui a servi de base au logo de l’ANPSA en 1989.

L’ANPSA a été créée à l’initiative de parents et de professionnels de la surdicécité pour permettre de développer des programmes éducatifs adaptés aux enfants sourdaveugles nés suite aux épidémies de Rubéole des années 60 et 70. A la suite de cette démarche, une assemblée constitutive s’est tenue dans les locaux de l’APSA rue de la libération à Poitiers, le 9 décembre 1978. Elle a donné naissance à l’Association Nationale pour les Personnes Sourdaveugle. Le 6 mars 1979, la création de l’association est parue au Journal Officiel. Dès son origine elle a la volonté de permettre aux personnes sourdaveugles de se rencontrer plus facilement, de partager les problèmes inhérents à leur handicap, d’avoir une meilleure communication ainsi que d’être mieux représentées auprès des pouvoirs publics. Dès le premier conseil d’administration les personnes sourdaveugles autonomes participent à la vie de l’association, il y a une réelle volonté d’ouvrir l’association à toutes les personnes se sentant concernées par la surdicécité (personnes sourdaveugles, représentants légaux, familles, amis, professionnels, associations gestionnaires et de parents).

L’année suivante, l’ANPSA a organisé la première session-rencontre à Chantilly du 22 au 25 septembre 1980. C’était un séjour culturel et convivial entre personnes sourdaveugles et leur entourage proche. Cette session rencontre devenue traditionnelle perdure toujours et est très attendue des personnes sourdaveugles.

Dans le contexte d’ouvertures de nouvelles structures adaptées aux enfants sourdaveugles (Brax près de Toulouse et Chevreuse en région Parisienne), en 1983, l’association développe un organisme de formation (FORMANPSA) destiné aux professionnels, aux parents et parfois aux personnes sourdaveugles. Une collaboration inter-établissement permet de construire un programme de sensibilisation à la surdicécité. Il s’appuie sur les expériences acquises par les uns et les autres dans leurs activités au sein des divers établissements accueillant des personnes sourdaveugles et fait parfois appel à des professionnels formés à l’étranger. L’objectif principal est de permettre une meilleure compréhension des spécificités de ce handicap pour un public moins averti.

En juillet 1987, l’ANPSA avec IAEDB organise le congrès international des personnes sourdaveugles à Poitiers, il réunira plus d’une centaine de personnes.

Fin 1989, l’ANPSA, à l’occasion de son 10ème anniversaire, se dote de son premier logo.
1er logo de l'ANPSA représentant une fenêtre avec ses volets qui s'ouvre sur un soleil avec l'acronyme ANPSA en dessous. C'était pour signifier l'ouverture sur le monde.En 1992, l’ANPSA décide de s’associer aux 10 autres associations nationales dans le but d’organiser les J.N.A.A. (Journées Nationales des associations d’aveugles et de malvoyants) placées alors sous l’égide de l’U.N.I.O.P.S.S. Aujourd’hui, la C.F.P.S.A.A. (confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes) a la responsabilité d’organiser cette manifestation à laquelle l’ANPSA participe toujours.

Le 13 juin 1993 au Champs de Mars, une journée de rencontre nationale a eu lieu pour faire connaître la surdicécité ainsi que l’association auprès du grand public et des médias. Des stands tenus par des personnes sourdaveugles, des parents et des professionnels ont permis la vulgarisation des matériels adaptés, des outils pédagogiques, des différents moyens de communication et des structures d’accueil.

Le 2 août 2000, l’ANPSA a vu un travail de fond, réalisé en partenariat avec d’autres associations de personnes handicapées et les Pouvoirs Publics, aboutir dans la promulgation d’un arrêté définissant le handicap rare. Dans cet arrêté, l’association d’une déficience auditive grave et d’une déficience visuelle grave est reconnue handicap rare. C’est le cas de la surdicécité. Cette reconnaissance est très importante, elle précise que la prise en charge nécessite la mise en œuvre de protocoles particuliers qui ne sont pas la simple addition des techniques et moyens employés pour compenser chacune des déficiences considérées. Elle évite certains problèmes d’accès aux structures d’accueil dus à la sectorisation.

Le 4 avril 2004, suite au travail de lobbying auquel l’Anpsa a participé avec plusieurs pays européens, l’Union Européenne par l’intermédiaire de ses députés a signé la déclaration des droits européens des personnes sourdaveugles.

En 2013, l’ANPSA, en partenariat avec Deafblind International (anciennement IAEDB), organise la 8ème conférence européenne de la surdicécité à Lille. Cet événement s’est tenu pendant 5 jours et réunira plus de 380 personnes.

Logo de la 8 ème conférence représentant une comète en rouge brique. dans la queue de la comete on retrouve les informations de la conférence : le nom, le lieu et les dates. Dans la tête de la comète il y a deux mains enlacées et autour on retrouve le logo de la déficience visuelle et auditive tout comme le logo de la langue des signes.

En 2016, l’ANPSA change son logo et crée un logo pour représenter spécifiquement la surdicécité.

Anpsa écrit en majuscule avec le premier A très grand. Derrière ce grand A, il y a le logo surdicécité. C'est la première barre du A qui sert à barrer ce symbole oreille/œil imbriqué. La ligne supérieure de l'œil sert à faire la barre horizontale du A. Sous « ANPSA » il y a le slogan « voir et entendre la surdicécité » sur une seule ligne il est aligné. Tous les textes sont en bleu foncé. Le logo surdicécité dans ce logo est en bleu ciel très soutenu pour offrir un bon contraste en gardant une certaine douceur.           Descriptif du logo spécifique surdicécité : Il reprend les deux logos « officiels » de la surdité (oreille barrée) et de la cécité (œil barré et hachuré). Le logo de la cécité est imbriqué dans celui de la surdité et une seule barre vient barrer cette superposition. Il est bleu foncé.

Depuis 2017, l’ANPSA est reconnue d’intérêt général. Auparavant elle était reconnue de Bienfaisance.

Les présidences de l’ANPSA

  • 1978/1981 Henri FAIVRE (composante 2.1 famille)
  • 1981/1986 Joseph COLL (composante 2.2 ami)
  • 1986/1988 Jacques SOURIAU (composante 3 professionnel)
  • 1988/1993 Nicole LEVY (composante 1.1 personne sourdaveugle)
  • 1993/1996 Gérard VALOIS (composante 2.1 famille)
  • 1996/2002 Jacqueline MENARD (composante 2.2 ami)
  • 2002/2008 Jean-Marc CLUET (composante 3 professionnel)
  • 2008/2011 Jean-Philippe VERDIER, Entraide Universitaire (composante 4.1 personne morale)
  • 2011/2014 Valérie TAGGIASCO (composante 1.2 représentant légal)